Vivre à Zanzibar #1

Il y un mois, j’ai posé mes (nombreuses 😅) valises à Zanzibar !

OoooOh ! Waaaw ! Incroyable ! Magique ! Dingue !”

C’est un résumé des réactions que j’ai eu lorsque je l’ai annoncé. Pour tout vous dire ( et c’est la raison de ce premier article) ça a été une telle aventure que j’ai vécu ce déménagement à travers les autres et j’ai mis du temps avant de réaliser que j’avais encore déménagé loin de ma famille et de mes amis et surtout encore une fois : SEULE !

Disclaimer : je ne suis pas en vacances ! Ceci est ma vraie vie.

Il m’est arrivé de m’assoir et de me demander : “mais qu’est-ce que tu es entrain de faire Jane ?”

JE VIS !

Voilà, c’est dit et je me le répète assez souvent : je vis à mille à l’heure cette unique vie qu’on a ! Après presque 2 ans de pandémie, nous avons tous pris une sacrée claque et une grande leçon : les acquis n’en sont pas. Comme beaucoup d’entre vous j’en suis sure, j’ai appris sur moi même et sur mes vraies priorités. J’ai toujours des rêves (fous et farfelus!) et j’ai décidé de les réaliser, coûte que coûte ! Honnêtement, venir travailler et vivre à Zanzibar n’était pas dans ma liste, mais comme j’ai décidé de vivre pour de vrai-vrai, je me revois halluciner lorsque j’ai su que j’allais partir à Zanzibar… J’ai quitté Dar es Salaam en juillet avec 3 valises, 2 ans de ma vie dans des cartons en attente dans un garage, dans ma tête j’avais 1000 questions de calculs géométriques pour savoir comment j’allais tout faire venir à Mayotte depuis la Tanzanie (petit rappel sur mon 1er déménagement Paris – Mayotte ici) et finalement, j’ai simplement eu à déménager de Dar à Stone Town en septembre. Pendant 3 mois, j’ai vécu dans des valises entre Paris, Mayotte et la Tanzanie.

J’ai obtenu mon Master en valises de 25kg max

✨ TRUST THE PROCESS (and God !)

Je ris d’écrire ces mots qui minimisent les galères que j’ai traversé pour déménager d’une ville à l’autre, parce que croyez moi, c’est plus facile à dire qu’à faire ! Dans le bateau entre Dar es Salaam et Stone Town, j’avais dans une main mon téléphone connecté à une réunion zoom, dans l’autre un carton avec mes plantes vertes et mes yeux rivés sur mes tableaux pour qu’ils ne tombent pas dans les escaliers à la première grosse vague. Jane aime la galère ! Je rêvais d’avoir une vie planplan à ce moment là ! Vous savez, la routine qu’on déteste tous, hé bien moi, j’en ai rêvé très très très fort ! Ce que je retiens, c’est l’expérience et les contacts que je vais pouvoir partager avec vous ici. Je ne suis pas une experte, je partage simplement mes aventures pour faciliter celles que vous vivrez peut être si vous venez #vivresuruneile

De ma cave à Mayotte à Stone Town

Aujourd’hui, j’écris ce premier article depuis la salle à manger du sublime appartement que j’ai trouvé au coeur de Stone Town (🤧 la vie qu’on mérite). J’ai commencé à en faire mon petit cocoon pour que je m’y sente à la maison et accélère l’installation de ma nouvelle vie ici. Ces deux dernières années ont été pleines d’épreuves qui m’ont faites grandir (vieillir) et réaliser à quel point rien ni personne ne peut dévier les plans écrit pour chacun d’entre nous. J’ai appris à dire non, à mettre des limites, à prendre le respect qui m’est du, à vivre ma vie selon mes convictions et surtout à être heureuse et à m’aimer ! Et Dieu que c’est doux ! J’ai commencé à écrire tout ce qui m’est arrivé pour ne pas oublier ces 2 dernières années, il y a de quoi en faire une série télé croyez moi ! Mais en attendant….

Je vous donne rendez-vous dans les prochains articles sur ma nouvelle vie à Zanzibar !

Bisous 💋

 

 

 

 

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Une publication partagée par Jane Jaquin (@janejaquin)

 

 

 

 

You May Also Like

Des vacances à Zanzibar

Déjeuner sur le pouce à Mamoudzou, top 5 des bonnes adresses.

Mayotte aime faire la fête !

Vivre à Mayotte dans les années kalalaoui*.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *