Faut-il venir vivre à Mayotte ?

En novembre 2017 j’ai pris la décision de revenir vivre à Mayotte. Je vais bientôt fêter les 2 ans de mon retour qui ont été extrêmement intenses, riches, passionnantes et aussi décevantes. Voici en toute franchise mon bilan qui vous aidera peut-être à bien préparer votre décision de venir vivre à Mayotte. Ne la prenez pas à la légère.

Mon article s’adresse majoritairement à toutes celles et ceux qui, comme moi, ont grandit ici, à Mayotte, qui sont partis poursuivre leurs études ailleurs et qui souhaitent revenir chez eux. Pour travailler, vivre, s’épanouir. Nous sommes plein de rêves, d’ambitions, de bonne volonté. Pour vous éviter une trop grande déception qui vous fera repartir, voici la réalité.

😱 Que vas tu faire là bas ?

Quelque soit notre origine on nous a tous posé la question. Parce que Mayotte est vu comme un minuscule cailloux trop loin de tout, sur lequel il n’y a rien à faire, où tout est dangereux et trop cher, et où l’on n’a aucune perspective d’évolution professionnelle.

C’est vrai lorsque l’on est fonctionnaire ou dans un secteur d’activité qui n’appelle pas à une évolution de carrière. Ne le prenez pas mal mais lorsque vous venez vous installer avec une mutation (majorité des postes de la fonction publique ici), ou via un concours, vous savez déjà que votre séjour est limité. Vous resterez quelques années et finirez pas changer de département. Et vous n’avez pas l’ambition de monter en grade plus haut que celui du chef de service qui montera lui aussi en grade mais hors Mayotte.

Il n’y a aucune perspectives d’évolution professionnelle. Tu es embauché(e) par un supérieur que tu ne détrônera pas sauf s’il part. A toutes les personnes qui accusent les autres de venir s’enrichir à Mayotte avec les primes, salaires indexés et autres avantages liés au statut “précaire” de Mayotte, sachez que :

“Votre salaire ne peut pas vous rendre riche. D’ailleurs il n’a pas été conçu pour vous rendre riche mais pour vous permettre de subvenir à vos besoins sur 30 jours et d’être obligé de travailler 30 autres jours pour être sur d’en avoir.”

Aliko Dangote, l’homme le plus riche d’Afrique

Tu peux venir t’installer avec une ambition entrepreunariale. Même si le territoire est riche en promesses et en opportunités tu vas vite être confronté à un plafond de verre que j’expérimente moi même. Ici on aime et on aide les entrepreneurs oui mais jusqu’à une certaine mesure. Toute idée est bonne à mettre en oeuvre à Mayotte “puisqu’il n’y a rien”. Cette pensée négative du marché je la combattais, persuadée que c’est de notre faute si Mayotte en est à ce stade de développement. J’étais convaincue que nous avions une mauvaise image de nous et de nos compétences, et qu’il suffisait que nous retournions chez nous pour changer les choses. Alors j’ai eu le discours “back home”, revenons chez nous construire notre île. Mais ce n’est pas un message qui peut être entendu de tous et par tous. Si tu as une vision, des ambitions, des rêves, ce n’est pas à Mayotte que tu vas entièrement les réaliser. Développer un business uniquement à l’échelle de Mayotte n’est pas une ambition en soi, vu la taille du marché, tu vas vite atteindre ton objectif mais aussi vite tourner en rond et ne plus évoluer si tu te cantonnes à Mayotte. Aujourd’hui, je suis arrivée à un stade où l’on fait courir le bruit que je suis “trop cher” alors que j’estime n’en être qu’au début. C’est le sort réservé à tous les entrepreneurs à Mayotte.

Au début, vous peinez, vous peinez à monter votre business comme partout. Puis vient la phase de croissance, enfin on vous fait confiance, le carnet de commandes se rempli. Mais vous découvrez de nouvelles difficultés : la concurrence jalouse et déloyale, les fausses rumeurs calomnieuses qui ont pour objectif de détruire votre réputation et d’éloigner la clientèle, les coups bas inimaginables ailleurs qu’à Mayotte (la cousine de la tante de l’ex de la voisine de la concurrente qui bosse dans une administration et bloque systématiquement vos dossiers…)… Vous tenez bon malgré tout mais, arrivera ce moment où vous serez “trop cher” parce que votre expertise, qualité, réputation, créativité, compétences, succès précédera votre travail et l’on préférera faire appel à un “plus petit”, un “débutant”, “émergent”… moins cher. Ce sera le moment de penser plus grand au delà de la barrière de corail, n’ayez pas peur.

👋🏾 Une île de passage.

On peut aimer Mayotte, on peut vouloir #vivresuruneile on doit aussi être réaliste. Ici tout le monde est de passage. et c’est inhérent à l’île. Vous aurez des amis qui finiront par partir. Vous aurez un(e) fiancé(e) qui finira par partir. Vous aurez un bon médecin qui finira par partir. Vous partirez accoucher ailleurs. De plus en plus d’enfants sont envoyés à l’extérieur pour leur scolarité. Vous vous attachez à des gens, des activités, des choses qui finiront par partir. Vous aussi vous finirez par partir.

👀 Tu rentres déf’ ?

“Rentrer définitivement” n’a jamais eu aucun sens pour moi. C’est pourtant la question que l’on nous pose lorsque l’on annonce que l’on a signé un contrat (le CDI étant la forme de contrat la plus signée à Mayotte) et qu’on achète ou reprend les travaux de sa maison. “ça y est tu rentres définitivement ?”. Sachez une chose : rien n’est définitif dans la vie et encore moins à Mayotte (voir le paragraphe précédent).

Ne vous cantonnez pas à cette idée de rester définitivement sinon c’est l’angoisse garantie. Vous avez le droit de vouloir partir ailleurs un jour si l’envie vous prend. J’insiste là dessus car beaucoup d’entre nous font l’erreur de croire que revenir à Mayotte c’est entrer en prison, qu’on va devoir écrire le schéma traditionnel : études-travail-mariage-maison-enfants-mort

Vous allez vivre la pression familiale et sociale. Oui vous allez l’expérimenter mais personne ne vous oblige à la subir. Beaucoup d’entre nous font le choix de ne pas revenir à cause de cela, et c’est triste.

Prenons aussi conscience de la dimension de l’image et de la réputation, qui avec les réseaux sociaux ont prit une importance démesurée. Certes je partage beaucoup de choses sur les réseaux sociaux mais ce n’est pas un bâton pour me faire frapper. J’aime mon île, je partage les bons plans, les bonnes nouvelles, rarement les mauvaises, je partage certaines de mes valeurs comme la bienveillance et je pousse vers le haut une image dégradée de notre département. Quelle déception ne vis-je pas lorsque je constate que cela dérange. Et que l’on s’en prend à ma vie personnelle lorsque l’on ne peut pas atteindre mes compétences professionnelles (la #teamSorciere de Twitter comprendra). Sachez que c’est un exemple pour illustrer ce qui vous attend : la réputation et l’image ont une place centrale dans les conversations et les discussions à Mayotte. Vous faites le choix d’y donner une importance ou d’avancer sans, quoi qu’il en soit cela fera parti de votre quotidien. Soyez prêts.

⚠️ Mayotte n’est pas une poubelle.

Il faut (re)venir à Mayotte pour une bonne raison. Une vraie bonne raison. Cela n’intéresse personne que vous veniez à Mayotte parce que vous avez échouez ailleurs. Ni pour vous (car vous quittez un lieu pas votre échec) ni pour nous (vous apportez avec vous vos échecs). Mayotte n’est pas une poubelle pour les ratés de l’hexagone : si vous avez ratés vos études, si vous ne trouvez pas de boulot, si vous êtes en dépression parce que “la vie c’est nul ça ira mieux à Mayotte”, non, ça n’ira pas mieux à Mayotte. Ici l’île sature, on a suffisamment de quoi faire avec le taux de chômage, d’illettrés, de malades, d’immigrés sans issue, d’enfants errants, de bandits sans avenir, d’infrastructures insuffisantes, d’incompétents à des postes à responsabilité, qu’il n’y a pas de place pour les ratés en quête d’une vie meilleure. Ici ce n’est pas l’île aux enfants , des rires et des chants, le pays joyeux des enfants heureux, et des monstres gentils…

🌴L’île de tous les possibles

Oui à Mayotte tout est possible. Je ne vais pas tout énumérer vous aurez l’occasion de le découvrir vous même mais voici une petite liste non exhaustive :

A MAYOTTE C’EST POSSIBLE DE : nager avec des dauphins, nager avec des tortues, admirer les plus beaux couchers de soleil, manger des ananas toute l’année, se faire des amis pour la vie, se défaire d’amis toxiques, porter un masque de beauté pour aller au travail, rouler en décapotable sur des routes défoncées, se faire harceler sur les réseaux sociaux, trouver un travail sans aucune compétences, être élu sans programme, se faire licencier parce que trop compétent, payer les billets d’avion classe éco les plus chers du monde, faire le tour de l’île en bateau, monter 3 fois le mont Choungui dans une journée, se marier sans passer devant le maire, obtenir son permis auto-moto-bateau, cuisiner au feu de bois, pêcher le crabe de mangrove, être un beauf à succès, manger des tsoutsoumbi, vivre sans rien et être heureux…

Les questions qu’il faut se poser avant de (re)venir vivre à Mayotte

👉🏾 Si tu fais un retour :

  • Est-ce que je vais à Mayotte par choix ou par obligation ?
  • Quel est mon état d’esprit : je quitte une situation malheureuse ou j’arrive avec des perspectives prometteuses ?
  • Est-ce que je suis prêt(e) à (re)vivre chez mes parents ? Dans une promiscuité familiale ?
  • Suis-je prêt(e) à abandonner une certaine autonomie dans mon quotidien ?
  • Quelles sont mes ambitions professionnelles à courts, moyens, longs termes ?
  • Quelles sont mes ambitions personnelles à courts, moyens, longs termes ?
  • Est-ce que j’ai une perspective en dehors de Mayotte ?
  • Quel train de vie est-ce que je veux vivre ? Est-ce que j’en ai les moyens financiers et humains ?
  • Est-ce que j’ai l’entière maîtrise de mes entrées et sorties d’argent ?
  • Qui sont mes amis ? Qui sont mes ennemis ?
  • Suis-je prêt(e) à vivre la pression familiale ? Les rumeurs et histoires de village ?
  • Quelle importance est-ce que je donne à la réputation et à l’image ?

💡Conseil : Prévois ton retour quand tu auras mis de côté environ 1200€ pour toi. C’est le prix de ta liberté si jamais tu veux partir, tu pourras prendre un billet d’avion sans attendre d’avoir l’argent nécessaire. Ton sentiment d’être en prison ou pris en otage sera ainsi diminué.

👉🏾 Si tu viens d’installer :

  • Comment vois tu Mayotte : est-ce un département Français ou une région étrangère ?
  • Es-tu prêt(e)s à vivre loin de tes proches ? A ne pas être systématiquement là pour leurs moments de vie tel que : mariage, naissance, baptême, enterrement, fiançailles….
  • Quelles sont tes perspectives personnelles et professionnelles à courts, moyens et long termes ?
  • Est-ce que tu viens à Mayotte pour : sauver ? Aider ? Construire ?
  • Combien de temps veux tu rester ici ?
  • Quelle trace comptes tu laisser ?
  • Qu’est-ce que tu attends de Mayotte ?
  • Comment comptes tu t’intégrer ?
  • Chez toi, c’est où ?

💡Conseil : Personne ne t’attend à Mayotte. Nous sommes un département comme la Loire Atlantique ou la Corse : tu n’es pas un héros quand tu viens vivre chez nous, tu es un français comme un autre, tu vas payer des taxes, des impôts et tu n’auras pas de privilèges ou la médaille du mérite. Soyons clair là-dessus. Ne repars surtout pas déçu avec un discours type : “après tout ce que j’ai fait pour Mayotte” car absolument personne ne t’a demandé de venir faire pour Mayotte. Les mahorais ne sont pas plus ingrats que les autres Français, car nous sommes tous Français.

❤️ Je suis preneuse de vos retours d’expérience de votre (ré)installation à Mayotte. Cette île, c’est nous. Alors arrêtons les préjugés et les illusions, la vérité fait mal parfois mais permet d’éviter certaines déceptions et amertumes. Je suis très heureuse d’être revenue chez moi que cela plaise ou non, il va falloir faire avec 💋

👉🏾 A lire : Déménager à Mayotte 👈🏾

You May Also Like

Déjeuner sur le pouce à Mamoudzou, top 5 des bonnes adresses.

Mayotte aime faire la fête !

Vivre à Mayotte dans les années kalalaoui*.

Hula lala mes recettes gourmandes avec Maybio 😋

8 thoughts on “Faut-il venir vivre à Mayotte ?”

  1. Bonjour. Je suis très contente de t’avoir lu car sa me remonte le moral de voir que tu as eu presque les mêmes pensées que moi. Ce la fait déjà 5 ans que je suis revenu à Mayotte. J’ai fait quelques boulots. Et une formation d’assistante de service social et la je fait une formation de développeur Web. Et je me dit toujours que même si ce que j’ai eu jusqu’à présent n’était que précaire mais au moins JE SUIS CHEZ MOI au près des miens

  2. Je suis très contente d’avoir lu votre article à 4h49 du matin. Et oui à cette heure-ci j’entends l’appel à la prière. Une des choses qui peut déranger certains, mais qui fait partie du quotidien en vivant sur mayotte.
    Bref votre article est super et m’a donner bien du courage pour aller travailler sans être frustrée 😅. Merci.

  3. Super article, sans fard! en te lisant, je me dis que finalement ce n’est pas si simple de vivre à Mayotte. Lorsqu’on vient durant les vacances, c’est une autre vie à mayotte: manzara, voulé, sorties… mais oui pouvoir s’inscrire sur le long terme demande un peu plus de maturité. J’y est vécu jusqu’à l’obtention de mon bac et j’avoue que c’est la pression familiale et sociétale qui me mets des doutes quant à mon envie de revenir à Mayotte.
    En tout cas je te souhaite bcp de chance dans tous ce que tu entreprendra.
    PS: J’ai pas mal de tante de la concurrente, tu me feras un msg pour tes situations tendues hahahahah

  4. Article très bien rédigé (même si quelques fautes) et très objectif, ce qui est rare sur des sites ou blogs.
    J’ai apprécié le lire, ça permet de se conforter dans ses propres choix.
    Bonne continuation pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *